La Quiche est une quiche pour se rappeler de la tête des gens

Ce chien a failli me faire devenir chèvre. Deux heures de voiture, lui et moi, lui chougnant et refusant de se tenir tranquille, moi pestant et le traitant de tous les noms, criant, vociférant. Je te le dis, j’ai failli devenir cinglée. C’est décidé : j’aurai un chat.

Au fait, t’es qui toi déjà ?

C’est pas de ma faute, La Quiche n’est pas physionomiste. Tant qu’elle n’a pas vu et discuté une bonne vingtaine de fois avec une personne, il y a de fortes chances pour qu’elle ne la remette pas, que les connexions se fassent mal dans son cerveau de quiche, connexions entre le classeur « album photos » et celui qui répertorie les noms et les qualités et fonctions des personnes qu’elle croise. Il y a comme une association qui ne se fait pas, un enchevêtrement dans les liens cérébraux.

La Quiche n’oublie pas, non, La Quiche a de la mémoire, se souvient des visages, des conversations, des situations, mais La Quiche perd souvent le lien entre ces trois formes de souvenirs. Si le nerf optique reliait directement le regard aux tiroirs de la grande armoire interne aux souvenirs, le sien aurait peut-être l’aspect d’une pelote de laine.  Du coup, La Quiche préfère souvent passer pour snob ou dédaigneuse, éviter toute confrontation qui la mettrait dans l’embarras, plutôt que se tromper et se ridiculiser.

« Un exemple », scande tous en cœur les convives de La Quiche ? (La Quiche aime se donner l’illusion qu’elle reçoit du monde et que tous sont suspendus à ses lèvres, savourant chacun de ses mots comme on se délecte de son plat favori) Prenons La Quiche dans le cadre de son travail. La Quiche a des clients, elle change de peau, parle avec eux, leur vend son labeur, conclut (ou pas). Le client part le temps qu’il faut pour que La Quiche s’exécute, reparait 10, 20, 30 minutes après, et La Quiche tout naturellement et innocemment de lui demander : « Je peux vous renseigner ? », du ton qu’il ne fait pas de doute : La Quiche ne fait déjà plus le lien entre le visage qui se trouve en face d’elle et la commande qu’elle vient de réaliser. La Quiche, donc, essaye du mieux qu’elle peut de ne pas devoir aller au-devant des gens, au risque de faire des bourdes plus grosses qu’elle. La Quiche attend la plupart du temps que l’on vienne à elle et faire des recoupements avec les indices qui se présentent. Ce n’est pas toujours facile. Comme le jour où, attendant son tour à la boulangerie, l’on salua gaiement La Quiche, lui demandant comment elle allait en la tutoyant, qu’elle répondit gauchement et avec surprise,  et qu’elle ne se souvint qu’elle avait longuement discuté avec l’homme en question pas si longtemps auparavant qu’une fois qu’elle se retrouva dans la rue.

Mais pourquoi donc ne porte-on pas tous un badge avec nos noms et les raisons qui nous ont amené à connaître telle ou telle personne ?

Tout ça pour te dire, l’ami, si tu croises par hasard La Quiche ou que tu te présentes à sa porte, et qu’elle semble te dévisager  tout en te parlant du temps qu’il fait, surtout ne le prends pas mal : elle est seulement en train de démêler les fils qui mènent à son disque dur interne, qui n’est pas Haute Définition et n’a pas de transfert ultra-rapide des fichiers.

Publicités

2 réponses à “La Quiche est une quiche pour se rappeler de la tête des gens

  1. On peut lui rafraîchir la mémoire en prononçant les mots magiques: « Spaceballs dans mon canapé, affligée, atterrée ». En général ça fonctionne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s