Réchauffe-moi (Un peu de chaleur, bordel !)

Tu as déjà remarqué? Il y a des plats qui sont toujours meilleurs quand ils sont réchauffés. C’est le cas du bourguignon, prends ton auge et sers-toi, la gamelle est toute chaude sur le poêle. Un ch’tit canon d’rouge avec ça? T’as le droit de parler en mangeant ici, on n’est pas chez Bocuse, mais t’ es gentil, tu évites les éclaboussures sur l’écran.

Tiens, c’est comme certains films : ils sont encore meilleurs réchauffés. Je ne sais pas pour toi, mais pour ce qui me concerne, ce n’est pas trop mon truc en règle générale de revoir 100 fois le même film quand j’ai le choix avec un inédit. Je préfère l’incertitude et la possibilité du navet (ça sonnerait bien, non, en titre de livre ?) à du déjà vu même de qualité.  ‘Faut savoir prendre des risques dans la vie, et que veux-tu, j’suis une casse-cou, c’est plus fort que moi.

Néanmoins cependant toutefois, il y en a des qui passent au travers, qui échappent à la règle, parfois même contre sa propre volonté de départ, contre la résistance que l’on y met. Il y a des films qui, bien qu’on en connaisse les scènes, les dialogues, le dénouement, n’en sont que meilleurs, des films que l’on se délecte de savourer réchauffés, quand ils ont eu le temps de bien mijotés. On ne les regarde alors plus avec les mêmes yeux (mais non je ne suis pas une psychopathe fétichiste qui aurait pour caractéristique essentielle de prendre les yeux de ses victimes…) (ou alors p’t-être ben qu’oui). On ne s’attache plus aux mêmes détails, on anticipe, on comprend différemment certaines scènes, avec un nouveau jour, et pourquoi pas au gré de l’humeur du moment.

Tiens, je t’ai déjà parlé de Alien, la Résurrection. Je pourrais aussi te parler de Pulp Fiction, dont je me régale à chaque diffusion. Ou encore de Thelma et Louise, vu, revu, et rerevu. Ou pourquoi pas de L’Age de glace Bound, L’auberge espagnole, Le silence des agneaux, Le Père Noël est une ordure, quelques films avec Romy (Schneider, who else ?) ou encore quelques bons vieux films cultes comme Les Tontons Flingueurs ?

Et puis il y a les films dont on sent dès la fin du premier visionnage qu’on aimera encore plus les revoir. C’est ce qui s’est passé pour Good Morning England, Snatch et Into the Wild, reste à en avoir la confirmation…

Pourquoi je te dis tout ça au fait ? Pour causer… Parce que le bourguignon est de la veille… Ah oui, j’me rappelle : parce que j’ai revu il y a quelques jours Slevin, et qu’il pourrait bien être un de ces films que je ne pourrais peut-être pas m’empêcher de revoir encore et encore….

C’est pas tout ça, mais si on se faisait un bon film, tant que tu es là ? Tu proposes quoi ?

Goûte-moi ça, tant qu’on y est, tu m’en diras des nouvelles : crème de cognac à la cerise ! Et celui qui me demande s’il y a des arômes artificiels, je lui colle 2 baffes et il sera de corvée de vaisselle jusqu’à la fin de l’année (scolaire, je ne suis pas une brute non plus…).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s