Tajine, couscous, tout ce que tu veux.

Ami lève donc ton verre, laisse-moi te faire de gros bisous bien bruyants et te serrer bien fort dans mes petits bras. Voilà qui est fait. Je sais, cela surprend dans notre cher pays où l’on a plutôt l’habitude de se claquer rapidement la bise en s’éloignant vite fait, mais vois-tu, je rentre tout juste de vacances dans une contrée fort courue par le chibani en camping-car et M’ame Pluchaud et son club de belote pasque. Et dans cette contrée, en particulier dans le petit village encore sans électricité (mais plus pour longtemps, inch’Allah), Fatna, Larbi, et les enfants, les voisins, ils ne sont pas avares de bisouillages et ils te serrent contre eux à t’en étouffer, et même que tu finis par leur rendre la pareil, parce que y a pas de raison, non mais. Et quand enfin ils finissent par te croire que oui, La besse, et même coulchi famila la besse, c’est dire, on prend le temps de déguster un thé à la menthe tout en rigolant de la crevasse culturelle et linguistique qui nous oppose. Parce que la Fatna, c’est une rigolote, ce n’est pas la dernière pour en sortir une bien bonne. Même qu’elle a le rire contagieux, que la voir se marrer, ça donne du baume au coeur, même si ça se trouve elle te fait la chronique nécrologique du village, vu que t’y comprends que dalle. Comme un abruti, toi, tu te marres aussi, parce que c’est une question de politesse et tes parents t’ont bien élevé, bordel.

Tout ça pour te dire que j’avais pas trop envie de rentrer, vu que ça fait du bien de n’avoir rien à faire que de lire un bon bouquin, faire un p’tit rami en famille et aller faire un tour de quad dans les dunes, le vent te caressant les bras. Je dirais même plus : c’est presque le bonheur, en tout cas, les mains sur le guidon et les cailloux ou le sable sous les roues, tu te sens juste heureux, et ça c’est le pied. Je te le recommande.

Et là, le retour est rude, laisse-moi quelques jours pour m’en remettre, veux-tu.

Tu reprendras bien un petit gâteau bien gras tout à fait délicieux?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s